Habitat durable
maisons écologiques

Construire durable, un rôle pour les architectes

Le développement durable est l’affaire de tous et se doit de transparaitre dans tous les domaines, l’architecture y compris. Les professionnels avertis, soutenus par des pédagogues mais également des techniciens se doivent de renouveler les pratiques actuelles et de les faire évoluer pour correspondre aux nouveaux enjeux de notre société. Il n’est actuellement plus possible d’imaginer un cursus d’architecte sans une part importante réservée au volet écologique.  

Les architectes face au défi de l’habitat durable

Les architectes ont façonné nos villes, nos maisons et nos bâtiments publics. Ils ont toujours été nécessaires à la garantie de la sécurité et de la fonctionnalité des constructions. Les architectes sont en effet la pierre angulaire du développement urbain. Avec eux, les idées les plus novatrices émergent. Leurs réalisations témoignent d’une époque, d’une civilisation, d’une façon de penser et de vivre. Le temps de l’habitat durable est venu. En effet, il y a d’abord l’état d’alerte général autour de la situation dramatique de l’environnement. Il y a aussi une forte demande des citoyens d’avoir des logements écoresponsable, fonctionnel et esthétique. Il est donc nécessaire d’inventer de toutes urgences de nouveaux modes d’habiter et de nouvelles manières de construire. Les architectes se doivent aujourd’hui de réaliser des constructions évitant les déperditions d’énergies. Les architectes ont une place essentielle à jouer dans la transition énergétique. Les écoles d’architecture l’ont d’ailleurs bien compris, elles ont toutes intégré dans leurs programmes un volet sur le développement durable. L’objectif principal est de proposer de nouvelles approches d’analyse des interactions entre environnement, construction et aménagement. Le bi-cursus architecte-ingénieur proposé par certaines écoles d’architecture devra lui aussi évoluer la formation de spécialistes des nouvelles technologies éco-compatibles à intégrer dans l’habitat durable.  

Former les étudiants en architecture aux normes de la maison passive

Une éducation architecturale en prise avec le développement durable est en route. En effet, de nouvelles voies s’offrent aux jeunes étudiants en architecture, notamment grâce à la formation aux normes de construction de maisons passives. Ces maisons émettent un bilan énergétique nul ou quasi. Et ce, dû à l’orientation de la maison, mais également aux types de matériaux utilisé et aux techniques employées afin d'économiser l’énergie. Les maisons passives sont complétement étanches, évitant les pertes de chaleur mais demandent donc de prendre en compte tous les besoins de ventilation afin de garantir la sécurité de ses occupants et la pérennité de la construction.

Cette même ventilation doit également aspirer la chaleur sortante afin de continuer de chauffer les différentes pièces en prenant en compte les matériaux et agencements extérieurs de la maison. Une VMC double flux, le plus couramment utilisée est idéale pour cet usage. La maison passive n'est pas un simple bloc construit mais est pensée suivant le terrain, la région, les matériaux présents, les techniques nouvelles. Même ceux en poste actuellement doivent se remettre à niveau concernant les impacts écologiques.

Les constructions bioclimatiques RT 2012 ainsi que la certification Passivhaus (facultative) sont essentielles pour être certain de créer une maison passive et nécessitent un apprentissage important. Les maisons passives sont écologiques dans le sens où leur bilan énergétique est quasiment nul, cependant, l’avenir nous promet des maisons à énergie positive, complétement autonome énergétiquement et utilisant les énergies renouvelables et inépuisables. Le coût, plus important pour ces maisons sera cependant un des freins aux citoyens et les étudiants devront prendre en compte ce facteur lorsqu’ils se projetteront dans la réalisation de leur métier.


 

|Contact |Reproduction interdite : Habitat-durable .com - Copyright & Mentions légales